• Int Header Fr Agriculture
  • Int Header Fr Quotidien
  • Int Header Fr Economie
  • Int Header Fr Environnement
  • Int Header Fr Sante

Appel à l’action

Appel à l’action : non à une cimenterie à L´Orignal !

Prenons position et disons NON au projet d´une cimenterie au cœur de la région de L´Orignal, un village historique aux valeurs humaines, aux pratiques rurales en symbiose avec la rivière des Outaouais, dans le Canton de Champlain.Ce projet de cimenterie pourrait menacer votre « chez vous » et votre famille!

Pourquoi ?  Une cimenterie est une industrie lourde, connue pour être parmi les plus polluantes et les plus nuisibles au monde!   Les effets nuisibles prévisibles pourraient ruiner votre quotidien, vos nuits, votre santé et celle de vos enfants… sans mentionner la dégradation de vos terres et de vos récoltes, et de la baisse de vos économies et de la valeur de vos propriétés résidentielles et commerciales! En tant que communauté, nous devons être informés et nous unir pour empêcher la cimenterie de s’établir à L’Orignal. Nous devons agir ensemble pour démontrer notre désaccord face à ce projet!   Action Champlain est là pour vous informer et vous guider pour stopper un tel projet … dès aujourd´hui

Lettre d'Action Champlain envoyée à Colacem Canada en Janvier 2017: Respectez les souhaits de la population

Une lettre ouverte à M. Marc Bataille, Colacem Canada : Après des mois de débat et d'analyse détaillée sur la cimenterie proposée, la démocratie a parlé. La semaine dernière, le conseil du canton de Champlain a voté contre le changement de zonage requis pour établir une cimenterie à L'Orignal.  Comme il est clair pour nous qu'une majorité de la population de Champlain est du même avis, le maire et une majorité de conseiller(e)s ont appuyé les conclusions des citoyens qu'ils représentent comme des représentants dûment élus. Nous saluons leur leadership et leur service à la communauté. Le lendemain, les maires de Hawkesbury et d'Hawkesbury Est se sont joints au maire Barton de Champlain pour voter contre l'amendement du plan officiel no. 30, également requis pour établir l'usine, à la réunion des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).  Les responsables d'une grande partie de l'CUPR, à l'est de l'UCPR, se sont opposés au projet. Nous invoquons donc le sens de la responsabilité sociale des entreprises de Colacem et nous demandons respectueusement à la société de retirer la demande de projet et de respecter les souhaits de la population exprimée par ses fonctionnaires élus. Nous comprenons que Colacem voudra peut-être établir la cimenterie dans les CUPR, notamment à la suite de la décision prise par la UCPR la semaine dernière concernant l'amendement 30 au Plan officiel. Cette décision est le résultat des votes des maires de Clarence-Rockland, de La Nation, de Casselman et de Russell, tous dans la partie occidentale des CUPR. Ces maires sont également élus pour représenter les citoyens de leurs communautés et comme tels, nous suggérons que Colacem pourrait chercher à construire sa cimenterie dans l'une de ces communautés qui soutient le projet. Comme votre entreprise exploite également une carrière beaucoup plus à l'ouest de L'Orignal, cela pourrait peut-être être une option viable pour vous.

Avec nos meilleures salutations, Charles Despins, Gérald Pilon et Michael Santella. Pour Action Champlain, L'Orignal Ontario

Imprimer

Nouvelles et réunions

Demande de désignation de projet - niveau fédéral

Au cours des audiences du Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL), de nombreuses erreurs et omissions contenues dans le dossier qui a été soumis pour obtenir une Autorisation Environnementale (AE) du Ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario ont été dévoilées.

Vous êtes au courant que le ministère provincial de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs (MEPNP) a refusé nos demandes de révoquer l’Autorisation Environnementale pour la cimenterie.

C’est pourquoi, le 30 août, 2022 nous avons soumis une demande à l’Honorable Steven Guilbeault, Ministre de l’Environnement et du Changement climatique du gouvernement fédéral.

C’est une demande de désignation du projet de cimenterie à L'Orignal en tant que Projet désigné en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation d'impact (LEI). Cliquez ICI pour plus de détails.

Nous sommes convaincus que les documents envoyés démontrent clairement que le projet proposé a le potentiel de causer des impacts environnementaux importants sur les composantes de l'environnement qui relèvent de l'autorité législative fédérale.

Les résidents des Premières Nations, de l'Ontario et du Québec touchés par ce projet méritent d'avoir une évaluation d'impact précise, approfondie et complète sur ce projet.

E3695 Pétition au gouvernement du Canada

Cette pétition a été présenté à la Chambre des Communes le 17 mai 2022 et sera répondu quand les sessions reprendront à la Chambre de Communes en septembre 2022.

Attendu que :

  • Le gouvernement du Canada a présenté un engagement envers la neutralité carbone;
  • Les industries très polluantes ont souvent l'impact inverse;
  • Le ministère des Pêches et des Océans dispose de lignes directrices pour l'utilisation d'explosifs dans les eaux de pêche canadiennes ou à proximité;
  • Il est nécessaire d'établir des lignes directrices sur tous les impacts (air, eau, son, ondes de choc) concernant l'utilisation d'explosifs près des zones résidentielles;
  • La Cour suprême du Canada a statué que le gouvernement fédéral a le droit d'annuler les décisions provinciales sur les questions relatives aux changements climatiques, et le Canada a récemment adopté une loi respectant les principes de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Nous, soussignés, résidents du Canada, prions le gouvernement du Canada  :

1. D'arrêter la construction de toutes les nouvelles installations liées à des industries très polluantes, telles que les cimenteries, les installations de déchets nucléaires, les usines, etc., jusqu’à ce que des consultations approfondies soient menées (en acceptant un refus, si c'est le cas) avec les communautés autochtones dont l’environnement sera touché par le projet;

2. De demander qu'un examen approfondi soit effectué par le ministère des Pêches et des Océans sur les impacts sur la faune, si le projet de construction touche les eaux interprovinciales ou internationales;

3. De demander qu'un examen soit effectué par une tierce partie neutre et non par des entreprises embauchées par les compagnies qui tentent de construire les projets, et que les frais de ces examens soient payés par ces compagnies.

 

Suivez-nous

Follow us

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod.